Le Club-Photo de Valognes est une association de type loi 1901. Sa principale activité est la pratique, l'enseignement et la promotion de la photographie argentique noir et blanc.

 

'' Promenade au jardin ''

 

    Traditionnellement, le Prix de l'Exposition est la touche finale de la rencontre photographique de Pâques. Pour cette édition 2017, le tirage retenu est signé de Pascal Dorenge. D'une grande sobriété dans sa construction, le cliché met en valeur un coin du jardin public de Cherbourg, avec ''presque simplement'' quelques arbres et une allée invitant à la promenade. Le noir et blanc mettant en valeur la texture des végétaux, contrastant avec le minéral du chemin. 

 

Pour l'auteur de ce tirage, c'est en quelque sorte une récompense pour son travail de création engagé depuis trois années, puisque Pascal Dorenge a intégré le Club-Photo de Valognes par la petite porte, c'est à dire celle de la formation proposée en interne. A force de ténécité et de remise en question, Pascal Dorenge signe aujourd'hui l'une de ses plus intéressantes photographies.

 

La lauréate de ce Prix de l'Exposition est une fidèle de ces rencontres photographiques valognaises. Denise Mouchel a en effet l'habitude de visiter ce rendez-vous de Pâques, et d'y découvrir chaque année différents talents et espérer remporter le tirage de son choix. C'est aujourd'hui chose faite avec cette invitation à la promenade dans un jardin qu'elle connait et apprécie particulièrement. 

 

                                                                                                Photo Jean-Marie Mutte - Ouest France

Jacques COQUELIN Maire de Valognes. Pascal DORENGE auteur de la photographie, 

Denise MOUCHEL heureuse lauréate du Prix 2017 et Philippe PICHARD Président du Club-Photo de Valognes,

 

 


Ajouté le 22/04/2017 par .

 

Vous avez dit ''photographie'' ?

 

 

     Pourtant vouée selon tous les ''spécialistes'', à disparaître au profit de l'image informatique, la photographie a connu ces dernières années un nouvel élan. 

 

On se souvient en effet des annonces d'une fin inévitable, programmée et irrémédiable de la photographie, de l'impossibilité à s'approvisionner en chimies, films et papiers, face à l'arrivée de ce que beaucoup ont considéré comme une évolution, où hypothétique roue de secours pour tireurs en difficulté. 

 

Paradoxalement, et malgré cette chronique d'une mort annoncée, petit à petit, même si plusieurs fabricants ont baissé leur rideau, ou d'autres retiré différents produits de leur catalogue, de nouveaux papiers et de nouveaux films sont arrivés sur le marché du noir et blanc.

 

Les foires aux matériels photographiques anciens, véritable jardin où les inconditionnels du bel objet font leurs courses à la recherche de la perle rare, ont même permis aux plus jeunes de ne pas suivre leurs ainés dans le panurgisme de l'image numérique.

 

En effet, ces jeunes qui pour la plupart n'ont connu que l'image sortie tout droit de l'imprimante d'un ordinateur, ont fait le choix de se consacrer pleinement à l'apprentissage de la photographie en cassant leur tirelire et investir dans un boitier argentique.

 

Les clubs photo ont eux aussi écarté les puristes, en ''passant'' au numérique, comme s'il sagissait d'un logique et indispensable geste vers le chemin de l'insipide informatique. 

 

Pour la région bas-normande, et plus particulièrement manchoise, une association n'a pas changé sa vision de la photographie. Ce collectif est, vous l'aurez déviné, le Club-Photo de Valognes, qui ne changera pas sa façon de penser ni son boitier d'épaule ! 

 

Vous aviez bien dit ''photographie'' ?

 

Arbre remarquable, signé Adeline Rouil.

 

 

 


Ajouté le 12/01/2016 par .